Besoin d'aide? 04 35 08 36 88
Service Patient disponible Lun-Ven de 9h à 18h
  • Confidentialité & sécuritéColis discret & paiement sécurisé
  • Traitements authentiquesIssus des plus grands laboratoires
  • Service tout inclus Aucun frais cachés
  • Livraison 24hPour toute commande avant 16h30

Prévention des IST

Les infections sexuellement transmissibles (IST) également appelées maladies sexuellement transmissibles (MST) sont susceptibles de toucher toute personne ayant une activité sexuelle (incluant les rapports anaux et oraux).

Les symptômes sont ressentis majoritairement au niveau des parties génitales.

Cependant, ces affections peuvent être silencieuses et sans manifestations particulières, c'est pourquoi le dépistage est essentiel. Non traitées, les IST débouchent sur des complications telles qu'une stérilité, des cancers, une atteinte des organes vitaux (foie, cœur, cerveau), la transmission de l'infection au fœtus chez la femme enceinte, et parfois la mort du patient.

Prévention des IST

Le préservatif


Les maladies regroupées sous l'appellation IST sont la blennorragie, la chlamydiose, le chancre mou, l'hépatite B, l'herpès génital, les mycoplasmes, la trichomonase, la syphilis, les papillomavirus, les parasitoses comme la gale ou les poux du pubis, et le sida.

Le préservatif permet de lutter contre ces affections. Il faut l'utiliser lorsque l'on n'est pas certain de la santé sexuelle de son partenaire ou de la sienne.

Disponible à des points de vente multiple il faut l'utiliser non seulement pendant les relations sexuelles avec pénétration, mais également en faisant une fellation (ou s'abstenir de pratiquer celle-ci) car les IST peuvent se transmettre oralement, particulièrement la syphilis.

Les préservatifs les plus répandus sont ceux pour hommes en latex. Accompagnez les d'un gel à base d'eau en cas de rapports anaux. Il existe également des préservatifs féminins, moins répandus, et des préservatifs en polyisoprène pour les personnes allergiques au latex.

Notez que les spermicides locaux ne sont pas efficaces pour vous protéger des IST.

Le vaccin


Il n'y a pas de vaccins contre la plupart des IST. Cependant il en existe pour l'hépatite B et le papillomavirus.

Le vaccin contre l'hépatite B est efficace à près de 100%, il est recommandé par l'OMS pour chaque nouveau-né car leur réponse sérologique est meilleure que celles des adultes. La vaccination doit être effectuée par un médecin ou par une infirmière sur prescription d'un médecin. Trois injections espacées de plusieurs mois entre elles procurent une immunité optimale.

Si le vaccin est fait avant 25 ans, aucun rappel n'est nécessaire. Après cet âge, le médecin juge en fonction de la réaction du patient si des injections supplémentaires sont nécessaires.

Il existe également des vaccins contre le papillomavirus (HPV : Human Papilloma Virus). Il n'y a d'ailleurs pas un papillomavirus mais une centaine, certains sont plus dangereux que d'autres et 80% des personnes sexuellement actives sont infectées par l'un d'eux avant 50 ans.

Les virus 6, 11 provoquent des verrues génitales et les 16 et 18, le cancer du col de l'utérus. Il existe plusieurs types de vaccins anti-HPV certains protègent seulement contre les cancers du col, et d'autres également contre les condylomes. Ces derniers peuvent donc être administrés aux hommes sexuellement actifs qui risquent de contracter cette infection par transmission.

26 ans est l'âge limite pour profiter de l'efficacité de ces traitements qui consistent en trois injections séparées par plusieurs mois. Celles-ci sont réalisables chez le médecin ou avec une infirmière et protègent à 70% des cancers du col et à 90% des verrues génitales.

Sur cette page
Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures