• Service privé et confidentielemballage et paiement discrets
  • Médicaments authentiquesde pharmacie britannique agréée
  • Service tout comprisPrescription et livraisons incluses
  • Livraison 24h en Europeet le jour même si vous habitez Londres
Accueil / IST / Prep

La Prophylaxie Pré-Exposition (dite « PrEP »)

Traitement pour la Prophylaxie Pré-Exposition

La PrEP (prophylaxie pré-exposition) fait référence aux médicaments pris par des personnes séronégatives afin de se protéger contre l'infection par le VIH. Depuis 2016, le médicament antirétroviral Truvada de Gilead a été approuvé à cette fin . L'efficacité et la tolérabilité à long terme de la PrEP ont été confirmées par de nombreuses études.

Le saviez-vous ?

Nous avons déjà traité plus de

Review Users
patients

Voici ce qu'ils pensent de nous...

Êtes-vous l'un d'entre eux?

Identifiez vous pour recommander

Définition: Qu'est-ce que la PrEP?

Depuis plusieurs années, divers médicaments visant à supprimer une infection au VIH existante ont été testés. Les agents qui se sont révélés les plus efficaces sont l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil. Ces deux substances sont des antirétroviraux, elles inhibent les activités normales du virus, de sorte que le virus ne peut pas se multiplier. Jusqu'à présent, ces deux mollécules sont disponibles individuellement et dans diverses combinaisons, et peuvent être utilisés dans le cadre de thérapie anti-VIH avec d'autres médicaments. Ils ne peuvent pas guérir l'infection, mais peuvent au moins la supprimer.

Sur la base de ces connaissances, différentes études se sont intéressées depuis 2012 à de possibles substances actives qui pourraient prévenir l'infection par le VIH. Or la combinaison de ces deux ingrédients actifs a prouvé, en la matière, une efficacité significative (superieure à 80%) et ont donnée naissance à un traitement aujourd'hui connu sous le nom de Truvada.

Qu'est ce que la PrEP?

Qu'est-ce que l'infection par le VIH?

Le SIDA est la maladie causée par le virus VIH. L'abréviation VIH se réfère également au virus dont le nom original vient de l'anglais: Human Immunodeficiency Virus. En français, cela signifie VIH "virus de l'immunodéficience humaine". Le virus prend controle du système immunitaire de sorte que celui ne fonctionne plus convenablement. Le VIH vient ainsi infecter les cellules T auxiliaires du système immunitaire et les utilise pour sa propagation. Les cellules détournées ne pouvant plus remplir leur fonction, le système immunitaire s'en retrouve compromis.

Le système immunitaire lui-même étant infecté, il ne peut pas mettre en place de défense contre le VIH. Le virus n'étant pas réprimé, la maladie progresse, et pire peut êetre transmise par contagion.L'infection est transmise par les muqueuses et les fluides corporels. Les rapports sexuels non protégés, des couverts partagés ou même une brosse à dents commune représentent un risque de contagion tout aussi dangereux qu'une exposition a du sang infecté ou lorsque des mères infectées allaitent leurs enfants (non infectés).

C'est précisément pour lutter contre sa forte contagion que la Prophylaxie Pré-Exposition a été développé. La combinaison des substances formulées par le Truvada a montré qu'elle pouvait éviter les infections entre les mères allaitantes et leurs enfants allaités, ainsi qu'entre les partenaires sexuels. Des études ont ainsi montré que Truvada chez les mères allaitantes empêchait l'infection des enfants de six à douze mois (jusqu'à ce que les enfants puissent être sevrés).

Infection au VIH

Pour qui la PrEP est-elle appropriée?

La PrEP est destinée aux personnes aux personnes séronégatives qui présentent une exposition particulière au VIH. Elle consiste en un traitement oral sous forme de comprimés à prise quotidienne. Tout comme la contraception hormonale l'oubli d'un comprimé met directement à mal son efficacité. Par ailleurs, si ses agents actifs réduisent le risque de contracter le VIH, ils ne protègent pas pour autant contre les autres maladies sexuellement transmissibles ni la grossesse : c'est pourquoi le préservatif demeure indispensable comme protection supplémentaire auprès des personnes changeant de partenaires.

La PrEP ne pouvant fonctionner de manière fiable que si ses comprimés sont pris et bien absorbés par le corps, il est par conséquent indispensable d'effectuer un test VIH régulier : au moins tous les trois mois. En effet, car si l'infection est contractée et que la PrEP est en cours de prise, cela peut rendre le virus plus résistant.

Qui ne devrait pas utiliser la PrEP?

Les personnes déjà infectées par le VIH ne doivent en aucun cas prendre un tel médicament. Non seulement il ne peut pas guérir l'infection mais au contraire il peut provoquer une résistance du virus et rendre le traitement ultérieur de l'infection impossible.

La PrEP n'est par ailleurs pas exempte d'effets secondaires. Des études ont montré que le traitement de Truvada chez certaines personnes séronégatives provoque des maux de tête, des nausées ou des étourdissements.Cependant, ces symptômes étaient principalement présents dans le premier mois de traitement, après quoi ils ont disparu.

Truvada affecte également la fonction des reins. Mais ce n'est pas toujours le cas: les personnes en bonne santé ne sont pas affectées. Cependant, dans des circonstances normales, personne ne connaît exactement ses propres fonctions rénales et de légères insuffisances ont tendance à ne pas être détectées. Les fonctions rénales doivent être examinées avant de commencer le traitement.

Comment fonctionne la PrEP?

Les ingrédients actifs de la PrEP suppriment certaines fonctions vitales du virus, de sorte que le virus ne peut pas se multiplier à sa vitesse normale.Si un nombre limité de virus du VIH pénètrent dans le corps pendant le contact sexuel et que ces derniers ne peuvent pas se multiplier, ils meurent d'eux mêmes. En effet la durée de vie des virus est limitée. Le problème qui rend l'infection par le VIH si dangereuse c'est le très fort taux et la rapidité de multiplication des virus.

Avec une utilisation régulière et sans oubli, la PrEP est très efficace et peut prévenir de manière très significative l'infection.

Dans quelle mesure la PrEP est-elle efficace et sûre?

Depuis 2014, des études sont en cours aux États-Unis et dans d'autres pays pour examiner le risque de contagion lors des rapports sexuels. La plupart des hommes du groupe MSM ("Men who have Sex with Men") considéré comme la population la plus à risque, ont été testés. Les résultats de ces études concluent que ces hommes devraient prendre un comprimé de Truvada par jour : dans ce cas le médicament a montré une efficacité de 86% pour prévenir l'infection. Mais seulement si le médicament a été pris régulièrement et sans oubli.

Une prise irrégulière de Truvada d'environ quatre jours par semaine (en parrallèle de rapports sexuels à risque réguliers) réduit son efficacité à seulement 50%. D'où l'importance capitale de ne pas oublier sa prise quotidienne.

D'autres études ont également examiné si les ingrédients actifs de la PrEp pouvaient être utilisés localement sur les muqueuses.

Puisque le VIH ne touche pas tout le corps à la fois, mais pénètre d'abord localement par les muqueuses pour ensuite se propager dans le corps, une utilisation locale des principes actifs Emtricitabine et Tenofovir pourraient avoir du sens. C'est ainsi que des tampons, des gels et des anneaux vaginaux ont été développés à cet effet.

Cependant, dans la pratique les moyens d'être introduits dans le vagin et utilisés avant et après le contact sexuel se sont révélés trop complexes pour une vie sexuelle normale et épanouie. Il en fut de même des gels destinés à être utilisés dans le rectum - la première génération de gels s'est même avérée contre productive : asséchant les cellules sensibles de la muqueuse elles augmentaient le risque d'infection au lieu de le réduire. De nouvelles formules sont aujourd'hui en cours d'étude.

Le traitement est il pris en charge par la caisse maladie?

En Suisse, les coûts de la PrEP ne constituent actuelle­ment pas une prestation obli­gatoire des caisses-maladie d'après la Loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal) au motif notamment que la prise en charge ne serait même pas justifiée étant donné qu'il existe déjà des méthodes efficaces de prévention du VIH, le préservatif en particulier.

A noter cependant qu'au Royaume Uni par exemple la décision de la Cour suprême en août 2016 est allé dans le sens contraire et a acté que le NHS ( «National Health Service») devait prendre en charge les coûts de la PrEP et que ces coûts devraient être comparés avec le financement prévu par la loi du traitement médicamenteux à vie pour les personnes infectées, et non avec le coût d'autres méthodes préventives (telles que les préservatifs). C'est ainsi que le NHS a décidé de financer la PrEp pour plus de 10000 patients, suivis dans le cadre d'une étude clinique.

A voir si la position Suisse pourra être réévaluée notamment lorsque le prix de Truvada® (et d'un futur générique) aura baissé.

Sources:

Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures