Besoin d'aide? 04 35 08 36 88
Service Patient disponible Lun-Ven de 9h à 18h
  • Confidentialité & sécuritéColis discret & paiement sécurisé
  • Traitements authentiquesIssus des plus grands laboratoires
  • Service tout inclus Aucun frais cachés
  • Livraison 24hPour toute commande avant 16h30

Comment dépister les IST ?

Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des affections pouvant toucher les personnes sexuellement actives, qu'elles pratiquent ou non la pénétration. Parfois, la personne est contaminée sans en avoir conscience. Car les IST ne présentent pas toujours de symptômes remarquables.

Les principales sont la blennoragie, la chlamydiose, le chancre mou, l'hépatite B, l'herpès génital, les mycoplasmes, la trichomonase, la syphilis, les papillomavirus, les parasitoses comme la gale ou les poux du pubis, et le sida.

Elles ne sont pas bénignes et peuvent déboucher sur de graves complications comme des cancers, une stérilité et, dans le cas du sida, la mort. Le dépistage est donc essentiel.

Dépister les Infections Sexuellement Transmissibles

Dans quels cas faut-il se faire dépister ?


La plupart des IST se soignent facilement si elles sont détectées tôt. Aussi, il est conseillé de faire des tests régulièrement et particulièrement dans les situations suivantes :

  • Apparition de symptômes : ceux-ci sont généralement des pertes, écoulements ou saignements anormaux, des brûlures à la miction ou durant les rapports, des démangeaisons et douleurs génitales. Il peut aussi s'agir de lésions ou cloques au niveau des parties génitales, anales et de la bouche. De même les boutons, excroissances, verrues, plaies visibles ou angines accompagnées de fièvre doivent être pris au sérieux et exposés au diagnostique d'un médecin.
  • Prise de risque avec un partenaire sexuel : si vous avez eu des rapports non protégés, ou si le préservatif s'est déchiré, il y a des risques de transmission d'infections. Cela arrive aussi lors de rapports anaux et oraux.
  • Partage d'une seringue ou un matériel d'injonction et contact avec un objet souillé de sang (cette précaution s'applique au VIH).
  • Lorsque vous entamez une relation amoureuse stable et que vous voulez cesser d'utiliser un préservatif lors de vos relations sexuelles.
  • En prévision d'une grossesse future. Car une IST risque d'en perturber le déroulement. Mais, traitée à temps, elle ne mettra pas en danger la santé de la mère et du fœtus.

Comment se passe le dépistage ?


Les tests peuvent être réalisés gratuitement, anonymement et sans ordonnance dans un planning familial, un centre de prévention maternelle et infantile ou un centre de dépistage des IST. Le médecin, lui, délivre une ordonnance pour effectuer les analyses nécessaires dans un laboratoire privé, celles-ci sont payantes.

Selon les infections soupçonnées, les tests prennent la forme d'une prise de sang, d'un prélèvement local ou d'un échantillon d'urine.

Le dépistage des partenaires


Si une personne a contracté une IST, son ou ses partenaires présents et passés doivent également subir un test de dépistage qui déterminera s'ils ont été contaminés (ou s'ils l'étaient déjà et ont transmis l'infection au patient qui les a avertit). Si tel est le cas, un médecin les orientera vers un médicament adéquat.

Le traitement à suivre s'accompagne de mesures de prudence telles que l'utilisation systématique d'un préservatif jusqu'à la guérison totale. Il faut aussi se laver précautionneusement les mains et les parties atteintes. Ces dernières doivent également être bien séchées.

De même, le linge mouillé appartenant à la personne contaminée ne doit pas être prêté, ni les objets portant le sang de la personne infectée.

Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures