Besoin d'aide? 04 35 08 36 88
Service Patient disponible Lun-Ven de 9h à 18h
  • Confidentialité & sécuritéColis discret & paiement sécurisé
  • Traitements authentiquesIssus des plus grands laboratoires
  • Service tout inclus Aucun frais cachés
  • Livraison 24hPour toute commande avant 16h30

Comment soigner l’hyperpilosité ?

La pilosité excessive est un réel problème pour les femmes concernées. Désagrément esthétique, indisposition sociale, sensation de mal-être, dépression même pour certaines, ce phénomène n'est pas anodin.

Bien qu'il ne représente pas à proprement parler une condition sanitaire dangereuse en tant que telle, ce problème n'en reste pas moins une préoccupation majeure pour les personnes touchées par cette hyperpilosité. Deux principales maladies sont responsables de cette apparition massive de poils.

Le rôle des hormones


L'une d'entre elles est l'hypertrichose (du grec hyper, excès, et trikhos, poil). C'est un symptôme d'un dérèglement hormonal qui se manifeste par une pilosité envahissante, sur la totalité du corps ou sur une partie. Elle peut toucher l'homme comme la femme, il n'y a pas de différence d'ordre sexuel.

Cette maladie apparaît généralement dès la naissance et elle se développe ensuite au cours de l'enfance et de l'adolescence. C'est un phénomène extrêmement rare, puisqu'à peine une centaine de cas ont été recensés au total à travers le monde.

Néanmoins, les conséquences sont particulièrement visibles, ce qui a sans doute, par le passé, nourri nombre de mythologies et de légendes.

L'origine de l'hypertrichose est la plupart du temps génétique, mais il arrive parfois que certains troubles systémiques accentuent cette pilosité. Ainsi des médicaments comme le minoxidil (hypertension artérielle) ou des produits toxiques comme le mercure peuvent aggraver cette maladie. La malnutrition peut également en être une cause, tout comme certaines infections non-traitées.

Il n'existe pas de traitement médical contre l'hypertrichose. Le seul remède connu est l'épilation, mais elle doit être pratiquée régulièrement. Des tests scientifiques sont actuellement en cours pour tenter d'agir directement sur l'activité des hormones et réduire ainsi la fréquence de la pousse des poils.

Des traitements adaptés


L'hirsutisme se caractérise lui par une apparition de poils de type masculin (appelés androgéniques) en trop grand nombre sur les parties habituellement glabres de la femme (principalement le visage et le cou). Ses causes sont surtout d'origine hormonale, à savoir la trop grande présence de testostérone dans le corps féminin. Ce type d'hormone augmente le nombre de poils et leur longueur.

Il a également été mis en lumière par certaines études que la présence élevée d'insuline serait liée à l'augmentation du risque d'hirsutisme. Enfin, certains effets indirects de la ménopause peuvent également provoquer cette hyperpilosité.

Pour lutter efficacement contre l'hirsutisme, outre l'épilation, différents traitements médicamenteux existent. Ils agissent sur le moyen terme en empêchant l'apparition de nouveaux poils et les premiers résultats visibles sont constatés en moyenne au bout de deux mois.

L'agent actif Eflornithine lutte par exemple contre l'enzyme responsable de la pousse du poil. Une crème qui contient cette substance active comme le Vaniqa, appliquée quotidiennement, aide notamment à combattre l'hyperpilosité faciale.

Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures