Besoin d'aide? 04 35 08 36 88
Service Patient disponible Lun-Ven de 9h à 18h
  • Confidentialité & sécuritéColis discret & paiement sécurisé
  • Traitements authentiquesIssus des plus grands laboratoires
  • Service tout inclus Aucun frais cachés
  • Livraison 24hPour toute commande avant 16h30

Traitement des infections urinaires

Envie d'uriner sans cesse, brûlures à la miction et sang dans les toilettes : les infections urinaires sont bien connues, particulièrement des femmes qui en sont le plus souvent victimes. Elles nécessitent un diagnostique médical car il en existe de plusieurs types.

L'urétrite, comme son nom l'indique affecte l'urètre (canal urinaire qui évacue l'urine de la vessie vers l'extérieur). Lorsque l'infection remonte vers la vessie, on parle de cystite, et si elle atteint le bassinet (la cavité du rein collectant les urines), elle porte le nom de pyélonéphrite.

Dans tous les cas, il faut réagir vite, en suivant un traitement adapté. Il en existe aujourd'hui de très efficaces. Ils permettront de soulager rapidement les symptômes et d'éviter de graves complications.

Cystite et urétrite : les causes déterminant les traitements


L'urétrite d'avantage les hommes qui peuvent également présenter une prostatite (inflammation de la prostate). L'urétrite peut être transmise par une personne atteinte d'une infection sexuellement transmissible comme la chlamydia ou la gonorrhée Cette dernière est également appelée chaude pisse car elle a pour symptôme principal des brûlures à la miction, causées par l'urétrite.

Lorsque l'infection atteint la vessie, il s'agit d'une cystite. C'est la plus fréquente des infections urinaires et elle concerne d'avantage les femmes. Elle est causée par la présence de bactéries digestives, souvent de type E-coli, ayant remonté de l'anus jusqu'à la vessie (essuyage de l'arrière vers l'avant aux toilettes), en passant par l'urètre. La cystite est donc généralement associée à une urétrite.

Lorsqu'une personne présente des symptômes d'infection urinaire, il faut donc effectuer un test d'urine avant d'envisager un traitement. Cela permettra de déterminer quelles bactéries sont en cause et s'il faut traiter le/la patiente pour une IST comme la chlamydia ou la gonorrhée.

Les traitements des infections urinaires bénignes


L'urétrite et la cystite sont considérées comme des infections sans gravité qu'il est possible de traiter rapidement par :

Des médicaments en vente libre : ce type de remède, comme par exemple les sachets de poudre de canneberge, résout les cas les moins sévères ou aide à soulager les symptômes temporairement. Mais lorsque l'infection est sérieuse, elle requiert des antibiotiques, notamment de la famille des macrolides, des tétracyclines, des sulfamides, et des diaminopyrimidines. Ils ont pour effet d'empêcher la multiplication des bactéries. La durée et le choix du traitement dépendent de l'infection.

Pour une urétrite causée par les bactéries de la chlamydia et du gonocoque, les comprimés de doxycycline (tétracyclines) 100 mg, pris deux fois par jour pendant une semaine sont efficaces. Il est également possible de prendre un comprimés d'un gramme d'Azithromycine (macrolides) ou deux de 500mg en une seule prise.

Pour une cystite, causée par les bactéries E-Coli, on utilise souvent la trimethoprime (diaminopyrimidines), qui agit dès 24 heures. Le traitement dure trois à 14 jours, selon la gravité, à raison de deux doses de 200 mg par jour. Ce médicament peut également être utilisé à titre préventif (un comprimé de 100 mg quotidien) chez les personnes fréquemment touchées. Ces patients doivent évoquer cette récurrence à leur médecin qui réalisera de plus amples examens pour trouver une solution sur le long terme.

Traiter la pyélonéphrite, une infection urinaire grave


Les traitements cités ci-dessus permettent d'éviter que les bactéries ne prolifèrent vers les reins. Car c'est ce qui se produit lorsque la cystite n'est pas traitée. On parle alors de pyélonéphrite. Celle-ci affecte également beaucoup les femmes enceintes.

En plus des symptômes classiques d'une infection urinaire, il arrive d'avoir de la fièvre, des frissons, des nausées et des douleurs dans le bas du dos et du ventre. Ces manifestations sont atténuées par la prise d'antibiotiques de la famille des fluoroquinolones comme la Ciproxine. Le traitement dure trois jours à raison d'un comprimé de 500 mg par jour. Cela peut monter à 1000mg pendant une à deux semaines si l'infection est sévère.

Ces prescriptions varient en fonction des résultats de l'antibiogramme. Dans les cas graves, il arrive de commencer par une antibiothérapie par intraveineuse à l'hôpital pendant trois jours avant de basculer sur des comprimés.

Prévention et règles à suivre pendant les traitements


Pendant l'infection urinaire :

  • Pensez à bien vous hydratez à raison de plus de 2,5 litres par jour et du jus de canneberge si vous aimez ça.
  • Ne buvez pas d'alcool sous antibiotiques. De plus cette boisson, comme le café irrite la vessie et la prostate.
  • Evitez tant que possible les rapports sexuels et protégez-vous le cas échéant.

A adoptez en prévention

  • Essuyer vous de l'avant vers l'arrière
  • Buvez au moins 1,5 litres d'eau par jour et du jus de canneberge pour empêcher les récidives
  • Lavez quotidiennement la région génitale mais pas de façon agressive (préférez les savons au pH neutre à ceux trop corrosifs et les douches vaginales qui irritent)
  • Ne vous retenez pas d'uriner quand vous avez envie
  • Urinez immédiatement après les rapports sexuels
  • Utilisez des lubrifiants pendant les rapports pour éviter les frottements irritants
  • Evitez les vêtements trop serrés et les matières synthétiques

Plus d'informations sur Passeport Santé

Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures