Besoin d'aide? 04 35 08 36 88
Service Patient disponible Lun-Ven de 9h à 18h
  • Confidentialité & sécuritéColis discret & paiement sécurisé
  • Traitements authentiquesIssus des plus grands laboratoires
  • Service tout inclus Aucun frais cachés
  • Livraison 24hPour toute commande avant 16h30

L'asthme et le sport

L'asthme est une infection inflammatoire chronique des voies aériennes. Généralement, elle se traduit par des quintes de toux, des sifflements, une sensation d'oppression dans la poitrine et de grandes difficultés respiratoires.

"

Des prédispositions génétiques peuvent expliquer ce phénomène médical, qui est le plus souvent déclenché dans l'enfance par des facteurs extérieurs comme la poussière, les acariens, la fumée de cigarette, le pollen ou par certaines formes de pollution.

C'est une maladie qui, sans traitement, peut être mortelle (on compte environ un millier de décès) et c'est pourquoi il est important de prendre un certain nombre de dispositions afin de protéger la qualité du système respiratoire de l'enfant.

Est-ce un handicap ?


C'est ainsi que l'asthme et le sport ont souvent eu par le passé des rapports délicats et compliqués. A première vue, il est vrai que la pratique d'un effort athlétique peut paraître inappropriée quand on souffre de ce genre de problèmes respiratoires.

D'ailleurs, une forme particulière d'asthme, appelée bronchospasme de l'effort, peut se produire suite à un exercice sportif, lorsque l'air extérieur est froid ou sec. Dans ce cas-là très précis, la pratique d'un sport est rigoureusement déconseillée.

Mais, hormis ce type d'asthme, des activités comme le football, le rugby, le tennis, le vélo ou le jogging peuvent être envisagées si elles sont abordées convenablement. Il est tout d'abord recommandé de suivre un traitement composé de broncho-dilatateurs comme la Ventoline.

De plus, lorsque la personne asthmatique commence un exercice physique, elle doit monter progressivement en régime et s'échauffer durablement. Le but de cette préparation est de laisser l'organisme s'habituer tranquillement à l'accélération du rythme respiratoire. Un effort soudain est donc à proscrire, sinon les crises peuvent s'avérer très violentes. La pratique d'un sport doit donc être encadrée.

Des effets bénéfiques


C'est pourquoi, selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé, elle n'est pas contre-indiquée chez les patients asthmatiques. Seule la plongée sous-marine en scaphandre autonome est interdite. De même, certains sports en salle et l'équitation (présence d'allergènes comme la paille) sont à éviter.

Outre le sentiment de bien-être et les bienfaits pour le corps que procurent ces exercices sportifs, ils permettent aussi à l'enfant et à l'adolescent d'être en compagnie d'autres jeunes de leur âge et de ne pas sentir exclu à cause de leur maladie. Par conséquent, il faut les encourager dans cette voie-là et les parents ne doivent pas surprotéger leur enfant.

Enfin, dans le cas d'un sportif de haut-niveau, il est à signaler que certains médicaments destinés à lutter contre l'asthme nécessitent la demande d'une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (A.U.T.) car certains produits peuvent être considérés comme dopants.

Vous sélectionnez un traitement
Vous remplissez notre questionnaire
Notre docteur délivre sa prescription
Vous recevez votre traitement en 24 heures